Dernier jour de ma traversée. Elle sera effectuée avec ma chérie qui a fait le déplacement pour ce grand moment. Je pars avec elle tôt le matin, le cœur léger. C’est pour atteindre le col du Razet que nous allons commencer à monter en sous-bois sous un ciel un poil menaçant. Une fois fait et après quelques pluies éparses, on monte le col du Berceau, et de-là la vue est imprenable sur Menton et les Alpes qui se jettent littéralement dans la mer méditerranée. Après être passés sur un plateau où manifestement a eu lieu un incendie, nous ne tardons pas une bonne heure après à arriver sur Menton. Il faut maintenant traverser la ville pour arriver jusqu’à la Mer que je m’étais promis de toucher. Nous voyons finalement la ville assez tôt des hauteurs et nous prenons bien au moins 2h sur un bon pas à arriver jusqu’à la mer. Ça y est, c’est fait, j’ai traversé les Alpes françaises du plus grand lac d’Europe jusqu’à la Mer méditerranée. Les Alpes (le monde lumineux en celtes) ont tenu toutes leurs promesses. Merci pour la beauté de ses paysages et le bien être qu’on ressent chaque jour en foulant tous ces massifs de nos pieds.