Jour 1 :
Saint-Gingolph / La Chapelle d’Abondance (20 kms, 2000m de D+)

Jour 2 :
La chapelle d’Abondance / Refuge de la Chardonnière (28kms / 2766m de D+)

Jour 3 :
Refuge de Chardonnière / Chalet du Lignon (20kms, 700m de D+)

Jour 4 :
Chalet du Lignon / Les Houches (30 kms, 2000m de D+)

Jour 5 :
Les Houches / Les Contamines-Montjoie (15kms, 879m D+)

Jour 6 :
Les contamines Montjoie / Refuge du plan de la lai (20kms / 2000m de D+)

Jour 7 :
Refuge de la Lai / Montchavin (24kms / 1000m de D+)

Jour 8 :
Montchavin / Refuge du col du Palet (18kms / 1631m de D+)

Jour 9 :
Refuge du col du palet / Bonneval-sur-Arc (24kms / 1400m de D+)

Jour 10 :
Bonneval sur Arc / Refuge du Cuchet (21kms / 1050m de D+)

Jour 11 :
Refuge du Cuchet /Refuge de l’Arpont (24kms / 1300m de D+)

Jour 12 :
Refuge de l’Arpont / Modane (30kms / 1100m de D+)

Jour 13 :
Modane / Refuge de la vallée étroite (18kms / 1500m de D+)

Jour 14 :
Refluge de la Vallée étroite / Montgenèvre [camping]) (28kms / 1816m de D+)

Jour 15 :
Montgenèvre / Briançon (9kms / 150m de D+)

Jour 16 :
Briançon / Brunissard (19kms / 1533m de D+)

Jour 17 :
Brunissard / Ceillac (22kms / 1700m de D+)

Jour 18 :
Ceillac…..Ceillac…..!

Jour 19 :
Ceillac / Maljasset (13kms / 1060m de D+)

Jour 20 :
Maljasset / Larche (26 kms / 2000m de D+)

Jour 21 :
Larche / Auron (41 kms, 2400m de D+)

Jour 22 :
Auron / Refuge du Longon (27 kms / 1600m de D+)

Jour 23 :
Refuge du Longon / Saint Dalmas de Valdeblore (23kms / 1000m de D+)

Jour 24 : Saint-Dalmas de Valdebore / Refuge de Nice (37 kms, 3100m de D+)

Jour 25 :
Refuge de Nice / Sospel (41 kms / 1600m de D+)

Jour 26 :
Sospel / Menton (17kms / 1150 m de D+)


Itinéraire de la grande traversée des Alpes par le GR5 (et le GR52)

Comment et pourquoi ?


J’étais, comme beaucoup de gens, parti pour faire le très traditionnel l’itinéraire de la grande traversée des Alpes par le GR5 « Thonon-Les-Bains / Nice » avant de me raviser tant sur le point de départ que sur le point d’arrivée, seul le GR5 est resté mon fil conducteur.
Pourquoi avoir changé d’avis ?
Parce que Saint-Gingolph est un tout petit village à la frontière Suisse et il est le « départ Historique » de la grande traversée des Alpes. Il permet, en évitant la ville (Thonon), d’entrer directement dans les Alpes dès les premiers kilomètres. Pour le point d’arrivée, j’ai choisi Menton parce que d’après tout ce que j’avais pu lire : « Menton c’est plus beau, c’est plus dur et on reste dans les Alpes jusqu’au bout ».
Face à l’évidence, j’ai décidé d’organiser ma traversée des Alpes de cette façon. J’ai donc emprunté deux GR différents. Tout d’abord, le très célèbre GR5, puis le GR52. Voilà ce qui a conditionné le squelette à suivre de mon itinéraire.
Concernant les étapes, je les ai purement est simplement construites à ma mesure. Étant donné que j’effectuais ma traversée en tente, j’avais la liberté de finir mon étape où bon me semblait, ce qui a facilité le découpage de ma traversée.
J’ai donc misé sur une moyenne de 25kms et de 1500m de D+ par jour. Des étapes sont plus courtes, d’autres bien plus longues, mais j’ai finalement bien respecté ce schéma.

Plus haut sur cette page, vous avez toutes mes étapes en jaunes sous forme de liens, qui mènent à chaque étape de mon itinéraire de la grande traversée des Alpes par le GR5. c’est mon récit de voyage.


Conseils pour la création de votre itinéraire de la grande traversée des Alpes par le GR5


– Vous avez une multitudes de possibilité pour traverser les Alpes et vous n’êtes pas obligé de tenir compte tout le temps des GR, mais n’oubliez pas pour autant que le GR5 par exemple passe par bon nombre de très beaux sites qu’il serait dommage de manquer. A l’inverse, si on se borne trop à suivre trop bêtement le GR5, on va également louper beaucoup de choses qui se trouvent à 10/15 minutes par exemple. Ne soyez donc pas trop rigide, tous les chemins sont bons pour aller jusqu’à Menton 😉

– Vous avez un guide proposé par Suisse Itinérance paru fin 2017 qui pourra sans nul doute beaucoup vous aider, il comprend la traversée que j’ai effectuée : Saint-Gingolph/Menton mais aussi la variante Thonon-Les-Bains/Nice. Enfin topo guide complet en un seul volume sur cette grande traversée ! Je n’ai pas eu la chance de pouvoir l’utiliser et j’avais même eu un débat avec la FFR sur le sujet, car je trouvais inadmissible de devoir acheter 4 topos pour devoir effectuer la Grande Traversée des Alpes, alors profitez-en si vous souhaitez absolument faire la GTA avec un topo. Cela dit, ayant tout bien ficelé avant, je n’ai eu besoin que de quelques papiers récapitulatifs que j’ai gardés dans une simple feuille transparente.

– Ne confondez pas « GR » et « GR de pays », ça parait tout bête comme ça, d’autant plus que la GTA s’adresse à un public de trekker avertis et non d’amateurs, mais c’est toujours bon de le rappeler. les célèbres bandes rouges et blanches (GR) ne doivent pas être confondues sur le terrain ou pendant la préparation de l’itinéraire avec les bandes rouges et jaunes (GR de pays). On a vite fait de faire 5/10 kms de trop par manque d’attention.

Conseil : il y a le site moveyouralps qui m’a beaucoup aidé pour créer mon itinéraire.

Voila, vous savez tout (ou presque) sur mon Itinéraire de la grande traversée des Alpes par le GR5 et le GR52